couv_desmarthon_v01.jpg

Vanessa Desmarthon

RACONTE MOI L’AMOUR

Le manuel du couple déchaîné

Préface

Née en 1981, je suis bercée depuis une trentaine d’années dans les remèdes naturels, la radiesthésie et le magnétisme, autant de dons que mon père m’a fait expérimenter et transmis.

Fille unique et très vite responsabilisée à l’âge adolescent, l’innocence de l’âge a disparu au profit de la recherche perpétuelle de solutions à tous ces fonctionnements débridés.

Après un cursus d’études classique jusqu’en 2002, je me dédie au domaine du Bien-Etre dans le souhait de découvrir et transmettre une autre façon de vivre, plus saine, plus naturelle.

Je débute sur une intuition d’une connaissance qui m’appelle et me conseille fortement de me rendre dans un certain endroit où l’on enseigne le Reiki. Amusée par cette révélation subite, je m’y rends et découvre le point d’entrée de mon chemin de vie dédié à la guérison. Je pars peu de temps après en Inde en sac à dos à la recherche d’enseignants locaux afin de cerner la dimension profonde et originelle de ces soins énergétiques. La rencontre avec Usha, ma professeur, s’avère marquante et entretenue aujourd’hui encore.

J’y retourne quelques années plus tard et m’initie à l’art du massage tibétain, la région s’y prêtant puisque ville d’exil du Dalai lama, l’une des rencontres improbables lors de mon premier séjour. Outre les nombreux bienfaits du massage, j’étais en quête d’un accompagnement plus complet. S’imposa à moi l’Ayurveda, médecine traditionnelle indienne. Les bases acquises en France, je ressors alors le sac à dos vers d’autres contrées indiennes me menant dans un centre de formation, au sein d’un hôpital local où j’ai vécu la cure afin de mieux la comprendre et assisté les thérapeutes dans le suivi des patients locaux et internationaux.

Suite à mes cours d’herbologie, je me spécialise dans les vertus de l’Aloe Vera, véritable trésor naturel pour entretenir sa santé. Je suis animatrice d’équipe dans une société spécialisée qui fait aujourd’hui partie de moi et qu’il me plait de partager.

Au fil de mes cours à l’hôpital, j’y découvre les bienfaits du Yoga jusqu’à suivre des cours de professeur de yoga traditionnel indien avec mon cher professeur Sudheep, issu d’une famille où le savoir se passe de père en fils.

Une nouvelle technique neuro-musculaire du nom de Bowen vient aujourd’hui compléter mes soins grâce à cette approche plus mécanique visant à réguler le système nerveux central.

L’expérience acquise lors de voyages d’études, initiatiques, d’emploi en thalassothérapie de renom et activité libérale ont généré de multiples prises de conscience et un Savoir me menant professionnellement au « Coaching Bien-Etre personnalisé ».

Outre les cours de yoga et soins bien-être, il est important de partager avec vous une certaine philosophie de vie, une attention profonde à votre Etre car s’il est vrai que les soins et cours vous apportent des clés, personne ne pourra vous aider mieux que vous dans un travail intérieur actif.

La notion primordiale pour réellement se sentir vivant est de s’aimer, d’aimer sa vie, de découvrir la notion d’amour au sens profond du terme et pouvoir le partager. Apprendre à aimer votre vie, la développer selon vos aspirations les plus profondes. Ce manuel est un recueil de mon expérience de vie et capacités médiumniques allié à la sagesse de l’enseignement yogique qui apporte des prises de conscience et solutions concrètes vers les bases de l’épanouissement.

Même si chaque chapitre nécessiterait un tome entier, devant l’état d’urgence d’une humanité qui a tendance à se perdre, l’objectif est de provoquer des prises de consciences nécessaires à une vie plus épanouie et authentique.

Devant ce condensé intensif d’informations profondes, n’hésitez pas à prendre le temps pour chaque page, le lire plusieurs fois voire ouvrir une page de temps à autre pour une inspiration du jour.

Vous souhaitant une bonne lecture…

Introduction

N’a-t-on jamais, chacun de nous, dit ou pensé un jour à « trouver l’Amour de sa vie » ? Une personne avec qui l’on se sente assez bien pour avancer, construire une famille, avoir des enfants et suivre ainsi ce que la société appelle le cours naturel des choses. Soit, la quête amoureuse est louable et l’engagement source d’épanouissement complet venant sublimer l’existence. Encore faut-il que la notion d’amour de sa vie soit comprise à son sens le plus clair et pourtant si mal interprété et bafoué par de nombreux saccageurs de l’estime de Soi. En effet, trouver l’Amour de sa vie réside en premier lieu à aimer soi même sa propre vie avant de pouvoir la partager, une évidence enfouie sous les manipulations des schémas crées par l’inconscient collectif. L’amour est l’essence même de la vie, l’énergie la plus abondante et simple qu’il soit. Lorsqu’elle se retrouve confrontée au mental humain nait une seconde énergie nommée la peur, peur de soi, peur de l’autre, peur d’exister tout simplement. L’Amour créé l’union, la peur créé la séparation. Nous allons aborder les principales sources de manipulation et de conditionnement entretenant l’enfermement de l’être humain dans ses limitations et comment le fait de s’accepter tel que la vie nous a fait en moulage unique apporte bien plus de fraîcheur à la vie que de suivre le troupeau humain à en devenir transparent et s’oublier. Nous verrons comme, par cette union intérieure, le couple n’est plus un manque à combler avec toutes les projections et drames que cela comporte mais à quel point il sert à l’avancement mutuel et harmonieux des deux êtres.

I – Prendre conscience des sources de séparation et saboteurs de l’estime de Soi

L’être humain se trouve dès la naissance en proie à toutes sortes d’agressions, au jugement, à la culpabilisation, au conditionnement parfois même à l’emprisonnement et l’oubli de Soi. En prendre conscience est l’étape primordiale afin de devenir acteur de sa vie, aussi déstabilisant cela puisse il être, puisque ces mêmes manipulations constituent souvent inconsciemment la majeure partie des piliers sur lesquels reposent votre vie. Non pas que ces facteurs soient les bourreaux et se considérer comme victime, chacun avance simplement au milieu des expériences de la vie, mais prendre conscience que tout contient une parcelle de vérité et apprendre à être responsable de votre vie en acceptant dans ces différentes vérités générales ce qui vous parle et sert à votre épanouissement personnel. Certaines situations se répètent encore et encore. Vos schémas vous emprisonnent consciemment ou pas dans des attitudes peu constructives. Chacun a sa croix à porter et encore une fois, cela ne doit pas être un moyen de se positionner en victime mais un moyen d’avancement pour évoluer vers la connaissance de vous- même. Vous connaître afin de mieux différencier ce qui est à prendre de ce qui est à laisser. Voici une approche de ces principaux manipulateurs, tout d’abord dans leur état général, puis leur influence sur votre estime, leur impact sur votre couple et une voie vers votre liberté.

L’environnement familial

Qui n’a jamais ressenti être le canard boiteux, le mal aimé et incompris de ses parents ou bien encore le marginal de la famille, celui ou celle qui est rejeté ou même jalousé pour son culot de dépasser les normes et oser vivre ce qu’il est ? D’autres subissent des actes de violence et de maltraitance tant physique que morale. Dans un autre registre, le fait le plus courant est le syndrome de l’abandon suite à un abandon effectif à la naissance ou autre période mais aussi dans un simple divorce avec ses causes multiples. Encore trouve-t-on le phénomène d’absence, pour des causes professionnelles ou pire encore, au décès prématuré de l’un des parents. Il est aussi possible de vivre une apparente vie familiale agréable, mais parfois au prix de se voir imposer son avenir contre son gré : une voie professionnelle pour la fierté personnelle de ses parents ou simplement parce que l’affaire familiale ne peut être cédée à autrui, parfois même votre partenaire de vie qui se doit d’être de sexe opposé, de même condition sociale et religieuse. Autant de projections qui vous assaillent et vous mènent à penser profondément qu’il ne peut en être autrement, effaçant peu à peu votre personnalité profonde, vous déconnectant de votre enfant intérieur, lui qui sait depuis toujours qui vous êtes et ce que vous êtes destiné à vivre et construire selon votre propre Essence.

Nous ne verrons pas en détails les innombrables vices familiaux dans cet ouvrage dédié au couple puisque ces simples lignes suffiront à éveiller en vous les références à votre propre vie. Quoi qu’est pu être votre schéma familial, la question est : « Que faire de tout ce poids de souffrances ? »

Tout d’abord, il est important de savoir que la majeure partie des blocages rencontrés à l’âge adulte prend sa source sur cette période de la conception et de l’enfance. Le corps émotionnel se forme presque totalement de la naissance à l’âge de sept ans tandis que le corps mental se forme à la suite jusqu’aux quatorze ans. Il va sans dire qu’il en découle tous les mécanismes de défense, réflexes émotionnels et schémas répétés de l’âge adulte qui ne sont finalement que des mémoires d’expériences passées, reprenant le pas dès qu’une situation d’apparence similaire se présente dans un contexte tout autre.

Suite à l’intégration de cette information, il est important de prendre conscience que chaque personne de votre entourage, avant d’être votre mère, votre père ou tout autre membre de votre famille est avant tout un être humain avec tout ce que cela comporte. Eux aussi, depuis leur naissance répercutent des schémas et blocages hérités de leur expérience de vie et ainsi y va-t-il de toutes les générations, chaque niveau de l’arbre généalogique rajoutant sa propre couche de conditionnements donnés en héritage. Ainsi, toute famille est remplie de non dits et de secrets familiaux empêchant une bonne construction personnelle. En perpétuant ce cirque infernal, la vie pèse de plus en plus lourd au fil du temps aussi longtemps que tout ce méli mélo de conceptions, drames et projections est considéré comme partie de vous.

Se libérer de ce champs de bataille réside à observer, accepter ce patrimoine génétique comme étant existant jusqu’à présent mais plus en aucun cas impactant sur votre présent et votre devenir. Par l’acceptation peut découler le pardon, étape primordiale vers la liberté. En effet, comment être libre en étant empli de rancœur, voire de désir de vengeance ? A ses paroles, une voix vous dira : « mais comment pardonner » « c’est de sa faute » ou autre lutte contre votre soulagement. Et oui votre soulagement ! Car pardonner n’est pas seulement un acte pour l’autre mais vous libère très rapidement de cet état de souffrance. Le déni et la rancœur alimentent cette douleur, la font grandir jusqu’à occuper tout votre être et vous souiller, vous « tuer ». Le pardon permet à la douleur d’être reconnue et libérée. Ainsi l’énergie dépensée à maudire et donc vous polluer se transforme en libération qui donne place à une énergie créative, celle qui permet d’aller de l’avant, renforcé par vos expériences. Sachez aussi que les enfants ne sont pas nés pour être le bâton de vieillesse des parents. A l’âge avancé, le parent a déjà construit les bases de sa vie alors que l’enfant n’en ai qu’à ses balbutiements. Quel qu’ai été le vécu de vos parents, cela leur appartient et il ne vous incombe en aucun cas de prendre leur bonheur en charge et prendre le rôle d’amant de substitution ou de père protecteur aux dépends de votre construction personnelle, restez simplement à votre place d’enfant aimant ayant sa propre vie à vivre pleinement. Par le passé vos souffrances ont été multiples, d’où des regains de culpabilisation non avoués, bafoués par ces schémas si lourds. Eteignez ces doutes définitivement et vivez, vivez votre liberté à pleins poumons car en vous respectant vous forcez le respect. La vie est ainsi faite qu’elle doit être vécue en conscience pour se lancer sur l’expérience de votre propre existence. Lâcher les armes et avancer dénudé, en quête de votre propre couverture charnelle et vos propres outils de construction, tel est le premier pas vers la liberté.

Incidences sur le couple